MARCQ-EN-BAROEUL

Bénéficiant d’un environnement d’exception (près d’un tiers de la ville est classé en zone naturelle et champêtre) Marcq-en-Barœul a su allier harmonieusement urbanisme et qualité du cadre de vie, grâce à ses nombreux espaces verts, à ses quartiers aérés et à son patrimoine préservé.
Dynamique et entreprenante, la Ville dispose d’un tissu économique performant et le savoir-faire de ses nombreux commerçants et artisans permet, par leur proximité et leur réactivité, de répondre aux attentes de chacun. Cette vitalité se retrouve aussi dans la diversité des équipements offerts et dans l’étendue des services proposés, de la petite enfance au 3e âge : confort de vie et convivialité, tels sont les atouts que Marcq-en-Barœul, ville à taille humaine, développe au profit de ses habitants, à l’image de sa devise «un art de vivre».
 

Histoire de la ville

Traversée par la rivière "la Marque" qui lui a donné son nom, Marcq-en-Barœul apparaît dans les textes au XIIe siècle. Bourg à vocation rurale, il se développe autour de l'église Saint Vincent. Surnommé "Jardin de Lille" au XVIIe siècle, l'actuelle rue Nationale permettait alors de relier Lille aux principales communes des Flandres. Le village de maraîchers et d'horticulteurs s'industrialise au XIXe siècle et développe des activités diverses telles le tissage de toile, brasseries, tanneries, ainsi qu'une importante activité commerciale. En 1909, le percement du "Grand Boulevard" par l'ingénieur Mongy permet de relier Marcq-en-Barœul à Lille, Roubaix et Tourcoing. L'essor de la ville se poursuit avec le percement de l'avenue Foch (1929), du boulevard Clemenceau (1935), la construction de l'Hippodrome (1930) et de l'Hôtel de ville (1937). Les industries électroniques et alimentaires sont venues conforter l'économie marcquoise de la patrie du Carambar. La légendaire petite barre de caramel est en effet née à Marcq-en-Barœul en 1954 et y est depuis toujours fabriquée.
Aujourd'hui, Marcq-en-Barœul participe pleinement à la dynamique métropolitaine et cultive un Art de vivre.

Patrimoine

L’hippodrome du Croisé Laroche

Les courses y ont pris leurs premiers départs en 1931. Depuis de nombreuses autres activités profitent de ce site magnifique et de ses infrastructures récentes. C’est ainsi que des sports comme le golf, l’équitation, le rugby ou le jogging occupent les espaces verts, alors que salons, spectacles et animations sont organisés dans le vaste hall.

En savoir plus

L'église Saint Vincent

Dédiée à Saint Vincent de Saragosse, patron des vignerons, diacre martyrisé au IVème siècle dont le culte était fort répandu au Moyen Age, l’église est le monument le plus ancien de notre commune. C’est autour d’elle que s’est construit le Bourg, coeur historique de Marcq-en-Baroeul. L’église primitive date de la fin du XIIème siècle, mais l’édifice actuel est essentiellement des XVIème et XIXème . Il est construit en matériaux de pays, pierres blanches de Lezennes avec soubassement en grès.

En savoir plus

La chapelle du Lazaro

La chapelle est construite en 1843 sous l'impulsion des propriétaires du château du Lazaro qui souhaitent ajouter une chapelle à leur bâtisse. Pierre Giraud, archevêque de Cambrai, en pose la première pierre et l'édifice est inauguré un an plus tard.
L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1951. L'oratoire présent à l'étage de la chapelle est classé à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1982.

En savoir plus

Maison art déco Jules Notelaers

Cette maison a été construite en 1933 par l'architecte belge R. Vandenheede et Augustin Masquillet, entrepreneur à Tourcoing, pour Jules Notelaers, un industriel de la biscuiterie de Tourcoing. L'architecture néo-classique de la maison s'associe à un vocabulaire Art Déco, avec des références bruxelloises. Le mobilier, aujourd'hui en partie disparu, avait été dessiné par l'architecte et fabriqué par la maison Decoene à Courtrai. La maison a été classée aux Monuments historiques en 1995.

Musée des Télécommunications et de la Radio

Géré par une association 1901, ce musée retrace deux siècles de techniques, du télégraphe de CHAPPE au téléphone mobile en passant par la radio, les câbles sous marins et les fibres optiques. Toutes les visites sont guidées et commentées par des passionnés de l’histoire des télécommunications : ils vous feront partager l’évolution des techniques qui ont fortement marqué la société du XXe siècle.

En savoir plus

Loisirs

La Corderie Médiathèque

Les bâtiments du 56 rue Albert Bailly, accueillent et développent dès 1868, les activités de corderie, filature, tissage et tressage J. Delos-Forge et Bury. La société Delobel en est l'héritière en 1920 et ajoute l'activité de retordage et câblage. Fin 2000, la corderie ferme ses portes.
La ville rachète le bâtiment en 2001 afin de préserver dans le quartier du Bourg, cœur historique de Marcq-en-Baroeul, un témoignage du passé industriel. La décision est prise de réhabiliter cette usine, composée de bâtiments s'étirant depuis la rue jusqu'à la Marque, en médiathèque. Les travaux débutent en 2004 avec Gilles Neveux comme architecte : 3 321m² de surface réhabilitée. La médiathèque ouvre ses portes au public en septembre 2006 et vient de fêter ses 10 ans. Elle regroupe 100 000 documents de type revues, cd, dvd, livres... Elle propose aussi diverses activités : Heure du conte, spectacles, présentations littéraires...

En savoir plus

Cinéma Colisée Lumière

Cinéma marcquois au petit supplément d'âme, le Colisée lumière propose une sélection de films éclectique et qualitative. Son histoire remonte aux années 1920 lorsque se construit cette maison du peuple La Fraternelle qui se compose alors d'une salle de spectacle, d'une épicerie et d'un estaminet. En 1930, il devient cinéma et sera racheté par la Ville en 1996.

En savoir plus

La Ferme aux Oies

La Ferme aux Oies, vaste terrain de 2,7 hectares entourant une ferme typique flamande, a été aménagée en un parc de loisirs familial, aux confins des Belles Terres.
Autour de la ferme, une plaine de jeux d'une surface de 1 700 m² baptisée le Paradis des enfants pour les tout-petits ainsi que les adolescents. Des plans d'eau, un blockhaus transformé en belvédère, une plage avec un petit terrain de beach volley, un espace animalier (oies, dindons royaux, paons, poules, canards, âne, chèvres...) et de vastes pelouses où pique-niquer et lire tranquillement, font de ce lieu un site unique au coeur de la métropole.

En savoir plus

Programmation culturelle

Théâtre de la Rianderie

C'est un véritable théâtre de poche avec ses petits gradins de 84 places assises et son espace scénique relativement spacieux. Le Théâtre de la Rianderie est un lieu unique et chaleureux apprécié par bon nombre d’artistes. Il offre un cadre idéal de création et l’occasion de se produire dans des conditions professionnelles. Cet équipement culturel, dédié à l’expression artistique sous toutes ses formes, se situe au sein d’une ancienne ferme abritant notamment le théâtre-école. Le chartil au centre de la cour, contribuant sans nul doute au charme et à l’authenticité du lieu, permet de faire patienter les spectateurs avant l’ouverture des portes du théâtre.

En savoir plus

Les parcs et jardins

Marcq-en-Baroeul possède de nombreux parcs et jardins invitant à la promenade et à la détente.

En savoir plus

Les circuits de découverte du patrimoine

Découvrez les nombreux circuits mis en place par le service patrimoine de la ville.

En savoir plus

 



Superficie : 14,04 km² (1 404 hectares)
Nombre d'habitants : 40 495 Marcquoises et Marcquois (INSEE 2017)
Jumelage : Ealing (Angleterre), Gladbeck (Allemagne), Kuurne (Belgique) et Poggibonsi (Italie)

Contact :

Hôtel de Ville
103 avenue Foch
59700 MARCQ-EN-BAROEUL

Tél. : 03.20.45.45.45

Contact : mairie@marcq-en-baroeul.fr

Site web : www.marcq-en-baroeul.org

Facebook   Facebook   Facebook

Ouverture de la mairie:

  • Du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

Galerie :




© SIVOM Tous droits réservés