BONDUES

Petite ville à la campagne, proche de Lille, pleine de ressources, Bondues propose tout au long de l'année de nombreuses activités.
Théâtre, musique, arts plastiques, histoire de l'art, chorale, ... une centaine d'associations œuvrent et organisent régulièrement de grandes manifestations, comme le Salon du Livre en mars.

Histoire de la ville

Au Ve siècle, pour repousser les attaques des peuples francs, on éleva à Bondues un fort appelé Fort du Pot-de-Fer. Ce fort avait une tour solide et élevée ; elle exista pendant sept cents ans. Un cabaret du Pot-de-Fer fut érigé sur ses ruines, aujourd'hui disparu. Au XIIe et au XIIIe siècle, Bondues nous est connu par ses fabriques de draps et d'esta mets. Au XIVe siècle, Louis-le-Hutin, venu jusqu'à Bondues avec toute son armée pour faire la guerre aux Flamands, est obligé de décamper de ce lieu, parce que son armée est exposée à périr de faim et de misère. Comme partout ailleurs, dans la partie nord de la châtellenie de Lille, Bondues eut à souffrir des excursions et des impiétés des Gueux du XVIe siècle. Quatre maisons de noble origine possédèrent le château de Bondues.
Avant le XIe siècle, il n'est pas fait mention de Bondues dans les archives. Toutefois les vestiges de poteries domestiques et de tuiles romaines, attestent de ses origines gallo-romaines. Les traces du fort de Bout et du Pot de Fer, dressés aux Ve et IXe siècles pour lutter contre les envahisseurs barbares permettent de supposer une population suffisamment importante pour opposer une résistance.
À partir de 1960, le village de Bondues a attiré une nouvelle population, qui fortunée ou à l'aise, quittait les villes de Tourcoing, Roubaix ou Lille pour chercher la verte campagne. Albert Prouvost, grand industriel français y construisit le célèbre « Bois d'Achelles » et le très côté « Domaine de la vigne », prisé par les professions libérales et les grandes familles du Nord ; d'autres quartiers se sont aussi formés par la suite autour d'un centre bourg traditionnel.

Patrimoine

La Ferme de l'Hôtel

La ferme dite de l’Hôtel, dans son plan actuel, date du début du XVIIIème siècle et il est probable qu'une autre bien plus ancienne l'ait précédée. La ferme tiendrait son nom au fait qu’elle aurait été autrefois un relais de poste pour les diligences de passage sur notre commune. Elle a également été connue sous le nom de « Ferme du Château ».
En effet, plusieurs châteaux se sont succédés sur la motte féodale toute proche.
On ne connait pas la date de construction du premier, ni à quoi il ressemblait. Tout juste sait-on que le premier château, dont on trouve trace dans les écrits, fut restauré par Alexandre de Bournonville au XVIIème siècle. Les albums de Croÿ nous en offre l’unique représentation connue.
Le deuxième château, connu sous le nom de « Château Blanc », a été bâti par la famille Du Bosquiel au XVIIIème siècle, en 1721. Il devait ce surnom à la pierre calcaire utilisée pour sa construction.
En 1881, le Maire de l’époque, René d’Hespel, le fit raser et le remplaça par un autre édifié en 1885. Ce dernier château, sans doute le plus original par son style néo-flamand, sera malheureusement détruit par un incendie en 1945.

En savoir plus

Le Musée de la Résistance

Le Fort de Bondues, appelé aussi Fort Lobau, fut construit sur le bord de la Nationale 17 qui relie Lille à Menin, près du confluent de la Marque et de la Deûle, par le général Séré de Rivières, de 1877 à 1880. C'est un élément de la chaine des forts et fortifications constituant le dispositif de défense mis en place par Séré de Rivières autour de Lille.
Il est constitué d'un rempart de briques rouges de 720 mètres de périmètre, entouré d'un large fossé. 800 hommes et 40 pièces d'artillerie pouvaient y être abrités.
Il intégrait une coupole cuirassée, mais ne disposait pas d'abris ou de magasins à l'épreuve des nouveaux obus et explosifs, de plus il était vulnérable à partir des hauteurs de Mouvaux1. Il a donc peu servi en tant qu'élément de défense. Il a été occupé par l'armée allemande au cours de la Première Guerre mondiale puis de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle il a servi de dépôt de munitions (bombes pour l'aviation allemande) et, du 17 mars 1943 au 1er mai 1944, de lieu d'exécution (68 résistants de la Région y ont été tués). C'est pourquoi il abrite aujourd'hui, outre la "Cours Sacrée", lieu d'exécution,  un Musée consacré à la Résistance de la région du Nord-Pas de Calais qui a ouvert ses portes en 1997.

En savoir plus

Le château du Vert-bois

Le Château actuel date du XVII et XVIIIèmes. En 1666 les Druon de Wazières achetèrent le domaine. Deux siècles plus tard, en 1869, Le Vert-Bois entre dans la famille Prouvost (Grand industriel lainier). Aujourd’hui encore, le parc et le Château du Vert bois sont des lieux très agréables ouverts au public : le chateau abrite une belle décoration de meubles et tableaux XVIIIeme, chaque génération ayant un grand amour des Arts décoratifs… tandis qu'un ravissant Jardin de Curé termine la visite.

En savoir plus

Loisirs

L'aérodrome

L'Aérodrome, construit en 1936 pour les besoins de la défense aérienne du Nord de la France, est devenu dès la période après-guerre un aérodrome destiné aux loisirs aéronautiques.
En 2006 l'Etat cède l'aérodrome au Syndicat Intercommunal pour la Gestion de l'Aérodrome de Loisirs (SIGAL), composé des 4 communes : Bondues, Marquette-lez-Lille, Marcq-en-Baroeul et Wambrechies.
Ce site unique au cœur de la Métropole accueille aujourd'hui, plus d'une dizaine de sociétés et associations aéronautiques et, depuis 2011, la piste du Nord BMX Club. Le SIGAL désireux de faire valoir ce site unique dans la métropole lilloise propose également tout au long de l'année, à ses usagers et visiteurs, de nombreuses visites et manifestations. Bientôt, hôtel, restaurants, bureaux, centre de sport et de bien-être viendront compléter l'offre de service de ce lieu aux multiples atouts.
 
En savoir plus

L'espace culturel

Ouvert en septembre 2008, l’Espace Culturel comporte une salle de spectacle pouvant accueillir environ 300 personnes, une salle d’exposition, un foyer avec bar et vestiaire. Il abrite aussi l’Ecole de musique municipale Paul Roussel.

En savoir plus

Le Salon du Livre

Le Salon du Livre de Bondues offre l’opportunité à des milliers de lecteurs de l’Eurorégion de rencontrer des auteurs, des éditeurs et divers acteurs du monde littéraire, d’échanger de manière privilégiée avec les auteurs lors de forums, de rencontres et de séances de dédicaces.
Les lecteurs et les participants peuvent, dans un environnement chaleureux et convivial renouvelé chaque année, profiter au mieux du monde des livres.
Il s’adresse à tout public, amateurs de littérature, d’essais, de polars, de BD ou de mangas.

En savoir plus

Balades champêtres et randonnées

La commune de Bondues possède une offre de circuit de randonnée étoffée. A travers champs ou au coeur du village, il y en a pour tous les goûts !
Retrouvez les différents parcours en téléchargement :


Superficie : 13,03 km² (1303 hectares)
Nombre d'habitants : 9 952 Bonduoises et Bonduois (INSEE 2014)
Jumelage : Buduslau (Roumanie), Haywards Heath (Angleterre) et Wülfarth (Allemagne)

Contact :

Hôtel de Ville
16, place de l’Abbé Bonpain
59910 BONDUES

Tél. : 03.20.25.94.94

Contact : mbondues@mairie-bondues.fr

Site web : www.ville-bondues.fr

Facebook

Ouverture de la mairie:

  • Hors vacances scolaires:
    • Lundi et samedi de 8h30 à 12h
    • Mardi au vendredi de 8h30 à 12h & de 13h30 à 17h30
  • Durant les vacances scolaires:
    • Lundi et samedi de 9h à 12h
    • Mardi au vendredi de 9h à 12h & de 13h30 à 16h30

Galerie :




© SIVOM Tous droits réservés